Solène Dailloux

Solène Dailloux

Collectif pour un réveil écologique

Qui êtes-vous ?

Diplômée d’école de commerce, j’ai réalisé trois ans d’alternance dans des grandes entreprises. Prise de conscience écologique oblige, j’ai décidé de prendre un nouveau chemin, plus en accord avec mes valeurs que sont la protection de la vie sur notre belle planète et les relations humaines. J’ai alors parcouru un bout d’Amérique latine avec mon sac à dos, puis j’ai rejoint le collectif Pour un réveil écologique, afin de “réveiller” nos employeurs ainsi que l’enseignement supérieur. Depuis septembre 2020, je suis également membre du Campus de la Transition, où je suis maintenant responsable de l’animation pédagogique.

Pouvez-vous présenter votre association en quelques lignes ?

Le collectif Pour un Réveil Écologique s’est créé suite à la publication en 2018 d’un Manifeste, signé par plus de 30 000 étudiants, exprimant notre volonté de “prendre notre avenir en main” en intégrant dans notre quotidien, nos formations et nos métiers les enjeux écologiques, ainsi qu’en appelant au réveil la société.

Le Campus de la Transition est une association créée en 2018 par un collectif d'enseignants chercheurs, d'entrepreneurs et d'étudiants. A la fois lieu de vie, de recherche, d'expérimentation et de formation, qui vise à promouvoir une transition écologique, économique et humaniste, à l’échelle des enjeux qui bouleversent notre siècle.

Pourquoi accompagner les 24h de l’innovation ?

Pour un réveil écologique ainsi que le Campus de la transition oeuvrent pour la transformation de l'enseignement supérieur ainsi que du monde de l'entreprise. Convaincus que la formation est un levier fort pour que chacun.e soit outillés pour prendre en compte les enjeux du siècle à venir, il nous apparaît pertinent d'accompagner les étudiant.e.s et de les rendre acteur.ice.s du changement.

Pourquoi cette édition des 24h de l’innovation « Pour la planète » est importante pour vous ?

Pour moi, il est nécessaire que chacun.e mesure l'ampleur du défi que nous avons à relever. Nous sommes tou.te.s dans le même bateau et c'est ensemble que l'on changera les choses. Une prise de conscience est donc nécessaire, pour se diriger vers l'action, et c'est cette dynamique que je trouve importante et que j'espère voir lors de l'événement !